http://www.actes-sud.fr/sites/default/files/couv_jpg/9782330028206.jpgIl y a peu j'ai dévoré un essai.   C'est suffisament rare chez moi pour que je vous en parle. En effet, liseuse d'essai n'est pas un qualificatif qui me convienne. Dévoreuse de romans, avaleuse de fictions, oui oui, mais les essais, pfff.

Cette année avait déjà commencé bizzarement : avec la découverte de Quattrocento! de S. Greenblatt.
Un régal: comment la découverte d'un manuscrit du De Natura Rerum de Lucrèce en 1417 a changé la face du monde.  Mais bon, la Renaissance, j'adore. Et cet essai a une qualité d'écriture qui permet de le lire comme un roman. Plus facile donc que j'y trouve mon compte!

Comment expliquer que j'aie pu aimer un essai comme celui-ci?

D'abord le sujet. S'intéresser aux élections quelques mois avant notre échéance de mai, rien de plus logique. Enfin, à mes yeux. Il y a aussi la plume de l'auteur: limpide, épurée. Parlante. Portée par une structure claire, annoncée, respectée.

Et puis, la thèse. Lire cet essai sur fond de pré-campagne électorale, c'est hallucinant: vous voyez se renforcer à chaque pas l'argumentaire de l'auteur. L'auteur analyse le fossé entre la population et ses représentants, la nécessité pour ceux-ci de fonctionner à travers les médias par effets d'annonce, le retour des élus dans la rue lorsque les élections approchent. Et vous écoutez la radio ... Alors venons-y, justement, cette thèse.

Partant de l'impasse dans laquelle se trouve aujourd'hui la démocratie parlementaire, tant en termes de légitimité que d'efficacité, David Van Reybrouck propose de redonner une place active aux citoyens dans la démocratie en partant de l'exemple historique de la société athénienne.

Sa proposition de représentation citoyenne par tirage au sort peut sembler farfelue. Mais les exemples d'expériences menées ces dix dernières années au Canada, aux Etats-Unis et dans divers pays d'Europe, dont la Belgique à travers le G1000, prouvent que ce fonctionnement est loin d'être un rêve d'idéaliste. Il s'agit là d'une proposition qui peut, au minimum, nous redonner confiance en notre système politique. Et nous sortir de l'impasse dans laquelle nous sommes englués. Dans laquelle nos politiques se noient.

A lire absolument avant les élections donc.