san_Nous sommes en novembre 2005. En plein embrasement des banlieues. Alassane est un jeune homme sans histoire dont la rage et le ressentiment s'expriment ce soir-là. Prince est un truand, un caïd qui sort de prison. Ils se croisent. Ils se connaissent. Le lien entre eux ? la banlieue. Un univers dont on ne peut sortir. Un monde où l'avenir n'est pas prometteur quels que soient tes talents, quels que soient tes efforts.

Le message est attirant, j'attendais beaucoup de ce livre. Et je suis un peu déçue. Parce que j'en attendais trop peut-être. Probablement. Je suis restée sur ma faim.

S'il est vrai que j'ai été un peu gênée par la langue, plus que réaliste, je suis consciente qu'elle est l'outil idéal voire nécessaire pour décrire cette réalité, ce monde et cette ambiance trash. Mais bon, au bout d'un moment, cela m'a lassée.

Par contre, la scène finale m'a laissée sans voix, elle rachète à mes yeux certains passages moins forts.

Petite remarque contextuelle pour ceux qui me liraient régulièrement: je n'ai pas fait le meilleur choix en optant pour cette lecture après une semaine d'apnée millénium. Quel roman aurait tenu la distance?